Courir un ultra-trail nécessite une préparation physique et psychologique intense. Pour certains coureurs, cette longue épreuve de course en montagne est l’aboutissement de plusieurs mois, voire années d’entraînement. Dans cet article, vous allez découvrir comment préparer un ultra trail. Nous allons parler équipement, plan d’entraînement, alimentation ou encore repérage.

Vous allez vite comprendre que si tout le monde peut se présenter au départ d’une course mythique comme l’Echappée Belle, le nombre de trailers qui franchiront la ligne d’arrivée dans le temps imparti est limitée. En ferez-vous partie ? Que mettrez-vous en œuvre pour être prêt pour votre ultra trail ?

L’ultra-trail : c’est quoi exactement?

L’ultra trail est une épreuve de course à pied qui a généralement lieu en montagne, sur une longue distance et des terrains escarpés. Certains considèrent que les épreuves pour lesquelles la distance parcourue est supérieure à celle du marathon, soit 42,195 kilomètres, font partie de cette catégorie. Pour d’autres, la limite se situe à 65 km ou encore à 100 km. Mais finalement, le nombre de kilomètres communément admis importe peu, surtout quand on se prépare pour son premier ultra trail et que l’objectif est “juste” de franchir la ligne d’arrivée.

Les massifs montagneux français ont la chance d’accueillir chaque année de nombreux ultra trails mythiques comme l’UTMB (Ultra Trail du Mont Blanc) et son parcours de 170 km ou encore l’Echappée Belle dans le massif de Belledonne, pas très loin de Grenoble. L’Intégrale est une épreuve de 149 km dont le record est détenu par François D’Haene qui l’a couru en 23h55 lors de l’édition 2019. Cette année, une nouveauté devrait ravir les férus d’ultra trail : le Parcours des Crêtes offre un nouvel itinéraire sur 62 km et plus de 4 700 mètres de dénivelé positif. Cette course technique offre un magnifique panorama sur les Alpes en restant plus accessible que les deux autres épreuves de 149 et 87 kilomètres.

Si votre objectif est de réussir cette compétition ou une autre, vous allez devoir commencer votre entraînement plusieurs mois à l’avance et vous concentrer sur certains aspects.

homme-dos-trail-dynafit
homme-course-ultra-trail

Les 5 piliers pour bien préparer un ultra trail

Comment préparer un ultra trail ? Pour être prêt le jour J, vous allez devoir faire preuve de rigueur. A l’entraînement, déjà, mais également en ce qui concerne votre alimentation et vos périodes de repos. De plus, un repérage est indispensable pour anticiper et préparer au mieux votre rythme de course. En plus de ces 4 piliers que sont l’entraînement, la récupération, l’alimentation et le repérage, vous allez devoir choisir avec soin votre équipement.

1- L’entraînement pour un ultra trail

Sur internet, vous trouverez facilement de nombreux conseils concernant la préparation physique et psychologique pour un ultra.

Ce qu’il faut retenir, c’est que c’est dans la régularité et la progressivité que vous obtiendrez les meilleurs résultats sur votre condition physique (tout en évitant de vous blesser). C’est pour cette raison qu’il est préférable de compter 1 an de préparation minimum, à hauteur de 2 à 4 séances par semaine. Il est également conseillé de se présenter au départ d’autres trails de plus courte distance. Les meilleurs trailers alternent plusieurs types d’exercices pour accroître leur musculature, leur endurance fondamentale et leur résistance à des conditions climatiques extrêmes et changeantes.

Ainsi, n’hésitez pas à courir sous la pluie sur de longues distances avec un sac à dos lourd pour reproduire les conditions de course…et anticiper ! Notez que le volume du sac pour un ultra trail va dépendre de plusieurs critères : matériel obligatoire demandé par les organisateurs de la course, nombre de kms, conditions climatiques, etc. Généralement, un sac entre 12 et 15 litres avec la possibilité d’accueillir une poche à eau est conseillé pour une sortie longue, à l’image du sac Dynafit Ultra Pro 15.

2- Les phases de récupération

Comment préparer un ultra trail ? Certainement pas en vous vidant de votre énergie durant les jours qui précèdent la course ! Les pratiquants pros ont l’habitude de respecter une phase de relâchement de 2 semaines avant le départ de leur course nature. Alors, même si la tentation est grande de chercher à encore vous améliorer, il est préférable de vous orienter vers la récupération active en limitant les pratiques intenses. Des sports peu traumatisants pour le corps comme la natation ou le vélo sont conseillés.

homme-pause-fatigue-ultra-trail-motivation

3- L’alimentation

Bien manger est également l’une des clés du succès, pour avoir un maximum d’énergie, mais également pour surmonter les troubles gastro-intestinaux qui sont la première cause d’abandon lors des ultras. Vous trouverez plus d’informations en lisant nos articles dédiés à l’alimentation et l’hydratation pendant la course et pendant votre préparation.

4- Les repérages

Autre facteur de succès, et pas des moindres, un repérage sur les lieux de la course. Si vous ne pouvez pas vous déplacer, il est vivement conseillé de récolter un maximum d’informations sur votre parcours : dénivelés, zones de ravitaillements, carte topographique, témoignages ou photos des éditions précédentes. Vous serez ainsi en mesure d’anticiper un maximum et de fractionner le parcours pour vous donner de petits objectifs (“Je vais bientôt atteindre le premier sommet”, “Je verrai ma famille au prochain ravitaillement”, etc.).

5- L’équipement

Dernier élément essentiel : votre matériel de trail. Pas question d’arriver le jour J avec des chaussures neuves que vous n’avez jamais testé ou encore de nouvelles barres énergétiques. Choisissez avec soin votre équipement de trail en fonction de votre niveau, de votre morphologie et de vos besoins en termes de confort. Et surtout, testez-le au préalable, de même qu’il est conseillé de tester votre routine nutritive lors des entraînements. D’ailleurs, restez avec nous pour découvrir les spécificités du matos d’ultra trail et comment le choisir.

chaussure-de-trail-dynafit
dynafit-homme-jump-ultra-trail

Quel équipement choisir pour être prêt pour un ultra-trail ?

Si vous vous demandez comment préparer un ultra trail, il est indispensable de prendre le temps de réfléchir au matériel. Comment concilier légèreté et performance ? Quels sont les indispensables à emporter dans son sac de trail ? Comment choisir des chaussures d’ultra trail ? Toutes ces questions sont pertinentes et doivent être traitées les unes après les autres. Une chose est certaine : tester votre matériel avant et avoir confiance en lui vous permettra de n’avoir plus qu’à vous focaliser sur votre performance et vos objectifs lors du grand jour.

Dynafit, spécialiste en équipements pour les sports d’endurance alpins, est une valeur sûre. Partenaire de l’Echappée Belle dont on vous a parlé plus haut, la célèbre marque conçoit des chaussures de trail et d’ultra trail, des vêtements, mais également des équipements comme les sacs ou les bâtons. Quand on regarde les nouveautés Dynafit Trail pour cette saison 2020, on note que les produits répondent de plus en plus aux exigences des ultras : bandes réfléchissantes pour être visible même de nuit ou encore vestes très compactes et innovantes, sans parler des nouveautés du côté des chaussures.

Voici notre sélection pour être bien équipé pour votre course.

Les meilleures chaussures Dynafit pour un ultra-trail

De bonnes chaussures sont essentielles. Elles sont l’interface entre vous et le sol.

Pour cette nouvelle saison, Dynafit propose une nouveauté attendue : l’Ultra 100. Avec son drop de 6 mm et sa semelle intermédiaire souple et confortable qui assure un bon niveau d’amorti, ce modèle est taillé pour les ultras. La semelle extérieure garantit une accroche polyvalente.

Pour les distances plus courtes, généralement inférieures à 80 ou 100 km, ou les ultra trails sous la pluie, dans la boue ou la neige, vous pouvez faire confiance à la Feline SL. Ce modèle mythique au drop de 8 mm a été totalement repensé par la marque pour offrir encore plus de stabilité et de tolérance.

ultra-trail-homme-femme-dynafit

Coup de coeur : la veste de trail étanche Dynafit GTX Shakedry

Pour ceux et celles qui recherchent une protection optimale, la veste d’ultra trail Shakedry, en édition limitée, est au top de l’innovation et du confort. Elle est équipée d’une membrane Gore-Tex et de détails réfléchissants pour vous assurer la protection dont vous avez besoin pour courir de nuit, en cas de vent ou si le temps est humide. Le dos est extensible pour pouvoir abriter votre sac à dos.

La tenue pour un ultra-trail

Dynafit propose également des vêtements d’ultra trail haute performance à l’image du short technique Glockner Ultra. Conçu pour répondre aux exigences des courses longues en montagne, il est fabriqué sans coutures et offre tout un ensemble de rangements et poches très pratiques. Il ne vous fera pas gagner la course, mais vous êtes certain de prendre le départ avec un habit fiable, respirant et au maintien ajusté. Quant au t-shirt Elevation, il vous protège des UV et vous offre un fit parfait.

Comment préparer un ultra trail ? Les 3 points importants à retenir

  1. Rigueur et motivation sont indispensables pour une préparation progressive réussie pour un ultra trail.
  2. Pour choisir son premier ultra trail, il est conseillé de s’orienter vers des distances “courtes”, entre 50 et 80 kilomètres, en évitant les terrains réputés très techniques.
  3. Un bon équipement est votre meilleur allié pour affronter toutes les conditions climatiques et parer à toutes les éventualités.