À la recherche d’un défi exceptionnel ? Vous êtes au bon endroit. La PTL est une épreuve d’endurance pédestre de 300 km pour 25 000 m de dénivelé positif, en équipe de 2 ou 3.

Présentation de l’ultra trail la Petite trotte à Léon

Si l’UTMB impressionne avec ses 171 km et ses 10 300 m D+, que penser de ce défi et de ses caractéristiques titanesques : 300 km pour 25 000 m de dénivelé positif ? Heureusement, la « Petite » trotte à Léon (PTL pour les intimes) n’est pas un ultra trail : il s’agit plus précisément d’une épreuve ultra endurance pédestre. Pour donner un exemple, la limite horaire de l’UTMB est de 46 h 30, alors que celle de la PTL est de 151 h 30.

L’itinéraire du raid est très technique et requiert des connaissances abouties de la haute montagne. Le parcours n’est pas balisé et emmènera les marcheurs dans des lieux particulièrement éloignés des zones habitées. La PTL compte 6 ravitaillements complets, ainsi que 4 bases de vie (avec dortoir et grands repas) et des refuges partenaires où manger et passer la nuit. L’édition 2019 comptera 300 randonneurs seulement.

Liste complète des trails du mont Blanc :

  • UTMB – Ultra Trail du Mont-Blanc – 171 km & 10 300 m D+ ;
  • CCC – Courmayeur-Champex-Chamonix – 101 km & 6 100 m D+ ;
  • TDS – sur les Traces des ducs de Savoie – 145 km & 9 100 m D+ ;
  • OCC – Orsières-Champex-Chamonix – 56 km & 3 500 m D+ ;
  • PTL – la Petite trotte à Léon – 300 km & 25 000 m D+.

Carte du parcours et ses différentes étapes
Lien vers la page des résultats

Pourquoi participer à la PTL Mont-Blanc ?

La PTL n’a presque aucun rapport avec les différents trails de l’UTMB. Leur principal point commun est que la PTL demande d’excellentes compétences techniques et sportives, en milieu montagnard, ainsi qu’un moral d’acier. C’est un défi exceptionnel qui permettra aux participants de parcourir près de 300 km autour du mont Blanc et de plusieurs sommets alpins. Le parcours de la Petite trotte à Léon est modifié chaque année, pour un défi totalement nouveau et unique.

Comment s’équiper pour la PTL Mont-Blanc ?

 Équipement obligatoire (individuel) :

  • Réserve d’eau 2 L minimum ;
  • Réserve alimentaire ;
  • 2 lampes en fonction avec piles de rechange (pour une semaine) ;
  • Couverture de survie d’au moins 140 × 210 cm ;
  • Sifflet ;
  • Téléphone portable pouvant appeler à international ;
  • Chargeur ;
  • Tee-shirt respirant ;
  • 2 sous-vêtements chauds et qui respirent (manches longues) ;
  • 1 veste et 1 pantalon respirants, parfaitement imperméables ;
  • Poncho imperméable ;
  • Pantalon ou collant de sport long ;
  • Lunettes de soleil ;
  • Gants ;
  • Bonnet ;
  • Bâton lumineux à casser (fourni) ;
  • Gobelet réutilisable ;
  • Boussole + altimètre ;
  • Couteau ;
  • Crampons (pointes d’1 cm au moins) ;
  • Pièce d’identité.

Équipement obligatoire par équipe :

  • 1 GPS contenant les traces fournies par l’organisation (doit pouvoir contenir au moins 20 traces d’au moins 5 000 points) ;
  • Roadbook et cartes du parcours (fournis) ;
  • Tente de bivouac légère ou abri ;
  • Trousse de secours ;
  • Argent liquide (euros et francs suisses).

D’autres équipements sont recommandés : un réchaud avec gamelle, des bâtons, des vêtements de rechange supplémentaires, etc.
Pour cette épreuve, il faut plutôt opter pour des chaussures de grande randonnée que des chaussures de trail. Prévoyez absolument des chaussettes de rechange. Comme souvent répété, il faut absolument que vous « cassiez » vos chaussures avant l’épreuve, des chaussures entièrement neuves pouvant s’avérer très douloureuses à porter plusieurs jours d’affilée.

Comment s’inscrire pour la PTL Mont-Blanc ?

Pour participer à la PTL, il faut d’abord composer une équipe de 2 à 3 personnes parfaitement habituées aux épreuves techniques en montagne. Les équipes (masculines, féminines ou mixtes) doivent présenter un dossier. Il sera étudié par un comité qui choisira un maximum de 300 participants.
Plus d’informations sur les inscriptions sur le site de l’UTMB.

Les points clés à retenir sur ce trail :

  • Un raid non-stop de près de 300 km.
  • Un nouvel itinéraire chaque année.
  • Une épreuve d’ultra endurance en équipe.
Notez cet article